« L’inconnue c’est moi » à redécouvrir en piano / voix :

« J’ai presque tout bon si on souffle sur mes regrets
si on met du goudron sur mes routes cabossées
j’ai presque tout bon et dans le presque il y a tout
tous les déboires et les fonds qui font ce que je doute »

« L’inconnue c’est moi » ouvre l’album et le livre KEROSENE.
Elle pose le décor, les questions, les doutes. Elle dévoile l’avant, éclaire le présent, et envisage de faire mieux dans l’avenir.
Romain Berrodier était là pour m’aider à tout ça.

Rose

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici