Rose revient avec un deuxième album encore plus personnel (Nice Premium)

Rose était en showcase jeudi soir à la Fnac de Nice pour présenter son deuxième album, "Les souvenirs sous ma frange". Quelques minutes avant la chanteuse a accepté de répondre aux questions de Nice Premium sur ce nouvel opus entre passé, présent et futur !

Nice Premium : Pourquoi avoir appelé ce deuxième album "Les souvenirs sous ma frange" ?

Rose : J’ai trouvé que c’était un titre qui regroupait et représentait parfaitement l’album et toutes les chansons qui y résident. Un mélange entre le passé (les souvenirs) et la frange (qui est dans l’air du temps et fait un peu jeune femme trentenaire). On pourrait résumer l’album ainsi : "les souvenirs d’une jeune fille qui vit dans le présent, qui regarde le passé et qui a peur de l’avenir !"

Nice Premium : Tes deux titres préférés dans l’album sont "De ma fenêtre" et "Chez moi". Pourquoi ces deux titres plus que d’autres ?

Rose : Parce que dans cet album, je me suis livrée plus que jamais. J’ai évoqué mes peurs, mes angoisses en étant très précise... Dans le premier album je m’interdisais d’en parler, car c’était un album de rupture. Et puis finalement dans ce deuxième opus, j’en ai eu vraiment besoin et ces deux chansons me touchent forcément plus que d’autre car elles sont très personnelles.

Nice Premium : Pourquoi avoir fait le choix d’une édition limitée en plus de l’édition classique ?

Rose : Parce que certaines des chansons que j’ai enregistré n’ont pas trouvé leur place dans l’album. Au début j’en voulais un qui évoque un peu la façon dont j’ai fait l’album et puis cela ne s’est pas fait... Alors lorsque ma maison de disque m’a proposé cette édition bonus, j’ai été ravie et j’ai ajouté des titres comme "Mes Frangines" que j’ai composé après l’enregistrement de l’album.

Nice Premium : On sent que tu as eu des difficultés à faire cet album ?

Rose : Oui c’est vrai, j’ai mis beaucoup de temps à l’écrire. Je me suis demandée longtemps ce que l’on attendait de moi. Les gens n’arrêtaient pas de me dire, qu’ils avaient été touchés par mon premier album, que je parlais de leur vie à travers mes mots... Quant à moi, je me demandais si je ne voulais pas faire quelque chose d’un peu moins personnel. Finalement les choses ont fait que ce qui en est sorti est encore plus personnel. Mais il faut dire que je l’ai un peu enfanté dans la douleur...

Nice Premium : Une tournée est prévue pour donner vie à cet album sur scène ?

Rose : Je n’attends qu’une chose, partir en tournée. Je ne pense même pas à un troisième album. Je serais à Marseille le 13 décembre, à Paris - La Cigale, le 15. Une tournée qui passera aussi par le Québec, où j’ai donné mon tout dernier concert en août 2008 aux Francofolies de Montréal et c’était top ! Et bien sûr à Nice, mais un peu plus tard...

Nice Premium : Quand tu viens à Nice, tu as un public déjà conquis... C’est assez agréable pour toi ?

Rose : C’est pas vrai ! D’abord pour moi rien n’est conquis, rien n’est acquis. C’est un postulat de base. C’est peut-être conquis parce qu’il y a l’amour de beaucoup de gens que je connais mais pour moi c’est beaucoup plus effrayant. Pour eux je suis Keren, ils veulent savoir qui est Rose, et c’est un peu compliqué car ils ne font pas trop la différence...

Nice Premium : A Nice, la maison, beaucoup de souvenir Papa, Maman et puis la promotion dans la ville qui t’a vu grandir. S’il y avait une place, un endroit précis de Nice auquel tu penserais de retour à Paris, ce serait lequel ?

Rose : Sans hésitation, Le Parc Chambrun ! C’est toute mon enfance, je sortais de l’école juste au dessus, mon grand-père m’attendait. On allait ensemble au jardin avec mon frère. Mes parents venaient me chercher le soir. C’est l’un des plus bons moments de ma vie. Il y a un temple en haut du parc, le temple de l’amour, je me suis mariée déjà 20 fois là-bas, avec moult personnalités !

Par Haïkel Regaieg

» L'article original
» On en parle sur le forum
» Retour à la page WEB

Laisser un commentaire.

Contacts | (c) Ciaobella.fr | 2011